fbpx
Tag

sousse

Browsing

Le covid-19 a fortement impacté l’économie de la ville de Sousse qui a vu son chômage exploser suite à l’effondrement du secteur touristique et à la faillite de nombreuses sociétés.

La ville a perdu son charme

Bien connue pour sa vie nocturne, Sousse vient de vivre plusieurs mois difficiles suite aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement. 

En effet, les bars, les restaurants, les lounges, les salons de thé et autres commerces….ont subi des pertes énormes lors des jours de fermeture et même lors du retour de l’activité sous certaines conditions, qui ont contribué à baisser drastiquement leurs chiffres d’affaires.

Ce climat a créé une ambiance plutôt fade. La ville avait perdu son charme et sa gaieté.

Plus de chichas et de jeux de cartes dans les cafés, plus de bises et d’accolades… Tout le monde a commencé à éviter les endroits bondés….La crise du Covid-19 a banni provisoirement nos rituels.

Sousse reprend son souffle

Depuis la progression rapide du niveau de vaccination, l’allégement des restrictions sanitaires et la suspension du couvre feu, la ville reprend son souffle !

Pratiquement tous les bars et lounges affichent complet tous les week-ends. Dans, certaines adresses vous ne pourrez trouver aucune table vide à partir de 19h00.

Les festivals musicaux ont également repris, l’un des premiers fut celui du 4ème anniversaire de NOD  w/Aera & Auggië. Un événement dont les billets se sont envolés comme des petits pains.

Relâchement des gestes barrières, quelles conséquences ?

Restons tout de même vigilants, ce relâchement des gestes barrières risque de relancer l’épidémie. Le sourire et la bonne humeur ont certes remplacé le port désagréable du masque et autres gestes barrières, mais quelles seront les conséquences de ce comportement dont certains le qualifie d’irresponsable, alors que d’autres jugent qu’il faut vivre avec et qu’ils en ont assez de vivre sous l’emprise du covid-19.

D’un côté, le retour des festivités a permis à des milliers de gens de reprendre espoir et de retourner à leur boulot afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille.
D’un autre côté, la menace d’une nouvelle vague de contamination reste encore envisageable.

  • Pensez-vous que c’est le bon moment pour alléger les mesures sanitaires ?
  • Est-ce que la vaccination va suffire à stopper l’épidémie ?

À lire aussi sur Sousse Made :
Pourquoi devrait-on visiter Sousse au moins une fois dans sa vie ?

Sousse est une ville touristique qui marie à merveille tradition et modernité. Le Carnaval d’Aoussou qui tire ses origines de la civilisation phénicienne, en est la preuve.

Considérée comme étant l’une des plus importantes stations balnéaires du bassin méditerranéen, Sousse a pour habitude de célébrer le carnaval d’Aoussou, un des plus grands événements de la saison estivale dans la région du Sahel en Tunisie.

Il attire des milliers de personnes qui viennent de partout afin d’assister à la grande parade et aux feux d’artifices depuis la plage mythique de Boujaafar.

Le carnaval d’Aoussou à Sousse

Le carnaval d’Aoussou est un événement festif annuel qui se déroule le plus souvent à la veille du début d’Awussu” chaque 24 juillet, et ce, durant plusieurs jours à Sousse, principalement à l’avenue Habib Bourguiba et la corniche de Boujaafar.

Ce carnaval est un défilé composé de troupes folkloriques, de fanfares et de structures roulantes, des marionnettes géantes, de danseurs… Il est généralement accompagné d’un spectacle de feux d’artifices durant la nuit du 25 juillet, jour de la fête de la république.

Très animée durant cette période de festivité, la ville de Sousse compte des milliers de touristes qui viennent de partout pour y passer leurs vacances et profiter du beau temps et de la plage.
Ce Carnaval est donc une occasion pour rassembler tout le monde dans une ambiance festive et joyeuse.

Vers la fin du festival d’Aoussou ?

Plus d’une cinquantaine de sessions ont eu lieu depuis 1958. Malheureusement, ce carnaval annuel ne l’est plus vraiment, il a d’ailleurs été annulé à plusieurs reprises, son report devient quotidien. La dernière session a d’ailleurs eu lieu en 2018.

Le festival d’Aoussou devrait normalement se faire chaque année sauf en cas de force majeure comme pour des raisons sanitaires, ce qui est le cas dernièrement à cause de la pandémie du covid-19.
Un tel événement devrait disposer d’un budget alloué à l’avance et de toute une équipe mobilisée pour la réussite du festival.

Durant ces dernières années, nous avons remarqué un désistement total de Sousse de la part de l’Etat. Est-ce qu’il y aurait vraiment une volonté à faire plonger la ville dans l’ombre ?

SOUSSE NEVER DIE est le message qu’ont publié de nombreux Soussiens sur les réseaux sociaux et ce, à chaque fois que la ville de Sousse a traversé une catastrophe ou un problème majeur. Sousse compte de vrais compatriotes qui sont prêts à tout pour préserver leur ville et défendre leurs intérêts. Nous avons appris à être autonome en comptant sur nos propres moyens.

L’origine de ce carnaval : Aoussou serait relié à l’ancien culte de Neptune

“Awussu” désigne la période caniculaire selon le calendrier berbère.

À l’origine, c’est une fête païenne célébrée au milieu de l’été, pendant deux jours à partir du 23 juillet, en l’honneur de Neptune (Dieu des Eaux vives et des Océans) qui remonte aux Phéniciens. C’est donc clairement une tradition aussi préislamique que préchrétienne.

Durant cette période de forte chaleur, les Neptunalia jouaient un rôle de prévention des effets néfastes de la canicule. Ces coutumes soulignent que la période d’Aoussou est celle de soins préventifs et de rituels liés aux bienfaits de la mer.

Les rites d’Aoussou sont destinés à éloigner le mal et la maladie. Ils consistent à se baigner au cours de ces journées chaudes. En ce sens, on fait des ablutions avec de l’eau de mer et on se lave le corps pour se purifier et se prémunir de toute maladie liée au froid de l’hiver et des changements de temps entre les saisons.

Ceux qui y croient prononcent une formule magique avant de s’adonner à une bénéfique baignade et de bénéficier de son pouvoir de guérison : Ô père Aoussou, guéris-moi du mal que je ressens «Ya Baba Aoussou dewini medd’a linhessou » invoquait-on.

Avec le passage du temps, la célébration païenne aurait ainsi perdu son sens premier, mais se serait transmise.
De nos jours, cette fête n’est plus religieuse, mais plutôt une occasion pour rassembler les gens des quatre coins du pays afin de partager des moments de joie.

La ville de Sousse est un mélange d’histoire et de modernité, c’est d’ailleurs ce qui fait son charme si particulier.


Ce festival devrait prendre encore plus d’ampleur et rayonner à l’échelle internationale tout comme le festival de Rio qui est la fête la plus populaire au Brésil.

Pourquoi ne pas en faire un événement grandiose qui attirait les touristes de toute la méditerranée à travers une plus grande parade, une animation dans la mer, un spectacle son & lumière… Il suffit de revoir la programmation culturelle et artistique, de faire appel à de bonnes agences de communication pour promouvoir cet événement et de convaincre des sponsors pour financer son organisation.

Le festival d’Aoussou est également l’un des rares festivals où l’on y invite plusieurs ministres voire même le président de la République à assister au cœur de la parade, sur une grande scène qui occupe beaucoup d’espace en gâchant le paysage et en gênant les spectateurs.

Cette fête est pour le peuple et n’a aucun rapport avec la politique. Il est donc temps de mettre fin aux protocoles qui se répètent depuis des générations.

A lire aussi sur Sousse Made :
Les légendes racontées au sujet d’El Hajra El maklouba de Sousse
Pourquoi devrait-on visiter Sousse au moins une fois dans sa vie ?

La plage. On ne peut pas trouver meilleur synonyme de vacances ! Quand la température monte, le meilleur bon plan est de se prélasser dans une plage privée en savourant une boisson bien fraîche !

Nous avons donc sélectionné pour vous les adresses à tester durant cet été à Sousse !

NoMad

plage privee à sousse

Page Facebook : Seabel Alhambra Beach Golf & Spa

LE QG

plage privee à sousse

Page Facebook : LE QG
Info & résa : 58 931 000

Jobi Beach

plage privee à sousse

Page Facebook : Jobi Beach

Blue Beach

plage privee à sousse

Page Facebook : Blue Beach by 1821
Info & résa : 26 983 420

Destino Beach

plage privee à sousse

Page Facebook : Destino Beach
Info & résa : 29 608 806

Palmyra Beach Club

plage privee à sousse

Page Facebook : Palmyra Beach Club
Info & résa : 52 929 116

Kenzi Beach

Page Facebook : Kenzi Beach
Info & résa : 29 299 952

Coco Beach

Page Facebook : Coco Beach
Info & résa : 26 987 045

Blooming Resto Beach

plage privee à sousse

Page Facebook : Blooming resto beach
Info & résa : 55 441 827 / 58 404 060

Cancun Beach

plage privee à sousse

Page Facebook : Cancun Beach
Info & résa : 54 181 811

Pattaya Beach

plage privee à sousse

Page Facebook : Pattaya Beach
Info & résa : 29 444 395


Le nombre de nouveaux beach-bars a diminué lors de cette saison estivale. En effet, durant ces dernières années, nous avons remarqué l’appropriation de plusieurs espaces public au bord de la mer, par des hôtels et beach-bars privés. Durant le mois de mai la municipalité de Sousse a pris la sage décision de démolir toutes les constructions non conformes à la loi afin d’accorder plus d’espace aux gens pour qu’ils puissent profiter pleinement de la plage.

La plage est avant tout un lieu public !

A lire aussi sur Sousse Made :
Les plus belles terrasses pour boire un verre à Sousse

A Sousse, Carnaval City est le projet le plus attendu de l’été. Il est non seulement une aubaine pour le village de Hergla qui drainera les visiteurs de partout, mais également une occasion pour les Tunisiens de changer d’air et d’oublier un peu le coronavirus qui a chamboulé notre quotidien.

L’événement “Carnaval City” sera implanté à Hergla Park, son ouverture est prévue du 19 juin au 12 septembre 2021.

Cette manifestation prévoit la tenue de plusieurs activités touristiques, culturelles et commerciales ainsi que d’autres activités caritatives.

Le Carnaval City proposera :

  • 30 spectacles avec la participation de plus de 165 artistes de 18 pays
  • Plusieurs concerts de musique de stars nationales et internationales qui viendront de Russie, du Brésil, de la Finlande, d’Ukraine, du Portugal, de La France, de la Hongrie et des USA.
  • Des espaces d’exposition pour des créateurs et artisans Tunisiens
  • Des espaces de jeux pour enfants et une garderie pour les plus petits
  • Des cafés et restaurants ainsi qu’un espace show-cooking
  • Des activités pour les adultes comme le quad ou encore un vol en Montgolfière.

Afin de permettre à un plus grand nombre de profiter de cet événement assez unique, les organisateurs ont fixé des tarifs accessibles à tout le monde. Vous pourrez par exemple profiter de l’accès durant tout une journée au carnaval moyennant 10dt/personne ou encore assister à des concerts musicaux avec la participation de stars internationales à des tarifs d’accès symboliques. 

Un impact économique considérable en temps de crise

Le directeur régional du tourisme de Sousse, Taoufik Gaied a indiqué que cet espace devrait accueillir près de 500 mille visiteurs voire plus d’un million de visiteurs dans le cas où les frontières sont rouvertes et les restrictions sanitaires sont levées. 

Selon Dora Haddad, la responsable marketing de la société K2K qui va gérer ce projet, environ 1500 emplois directs et indirects seront créés pendant la période du carnaval.


Ce projet donnera un nouveau dynamisme à la ville de Sousse qui tombe en décadence depuis la période post-révolution. 

Rappelons que Sousse souffre d’une crise économique sans précédent liée au covid-19.
Les recettes de la ville reposent principalement sur le secteur touristique qui connaît actuellement des difficultés énormes. Plusieurs hôtels ont dû fermer leurs portes, les artisans de la médina et du port el kantaoui sont à bout de souffle… sans parler du secteur industriel dont plusieurs grandes usines ont déjà fait faillite.

Sousse est délaissée par le gouvernement actuel qui a fait le choix stratégique de rééquilibrer le développement entre les régions en investissant dans les zones intérieures. Une décision qui n’a finalement pas amélioré la situation des régions défavorisées et qui a empiré les régions dynamiques qui faisaient bénéficier l’état d’importantes entrées en devises.

Nous rappelons que “Carnaval City” est un projet privé et étranger. Nous espérons voir plus d’investissements de la part de l’Etat à Sousse. A l’heure actuelle, de nombreux projets d’investissements n’ont pas été réalisés, dont le plus important est celui du port d’Enfidha qui date depuis 2017.

A lire aussi sur Sousse Made :
Que voir à Sousse ? Les visites incontournables
Pourquoi devrait-on visiter Sousse au moins une fois dans sa vie ?

En été, nous sommes plutôt à la recherche d’espaces en plein air afin de profiter du beau temps et boire un verre en bonne compagnie. Nous partageons avec vous les plus belles terrasses pour chiller à Sousse durant cet été.

Ou boire un verre au centre-ville ?

Jobi Sousse 

La nouvelle adresse face à la mer de Boujaafar pour boire un verre et savourer un bon repas dans un cadre cozy.

Adresse: Hôtel Karawan, avenue Boujâafar (coté mer) 4000 Sousse, Tunisie
Réservation & Infoline : 58 401 401 ou sur l’application : Jobi app
Facebook : jobi.bar.tapas

Lungomare Caruso 

L’adresse parfaite pour une soirée face à la plage de Boujaafar.

Adresse: Sousse 4000 Sousse, Tunisie
Réservation & Infoline : 29 605 666
Facebook : Restaurant.Bar.Caruso

Le Bonheur 

Ce resto-bar populaire se trouve à beb bhar, En plein cœur du centre-ville juste en face de la banque centrale de Sousse.

Adresse : Place Farhat Hached Sousse, 4000
Réservation & Infoline : 73 225 742

Le Must

Logo le must sousse palace

Le must se trouve au sein de l’hôtel prestigieux Sousse Palace. Il offre une vue panoramique surplombant la mer.

Adresse : 30 Avenue Habib Bourguiba 4000 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 58 260 260
Facebook : Le Must

Ou boire un verre en zone touristique ?

LOTUS CLUB 

Une adresse parfaite pour un afterwork ou une soirée jusqu’au matin. Vous aurez le choix entre la terrasse avec vue sur la piscine, la terrasse perchée au-dessus de l’avenue Taieb mehiri ou la terrasse du rez-de-chaussée.

Adresse : Avenue Taïeb Mhiri Sousse, Tunisie
Facebook : Lotus Club

Carthage Beach

Sa terrasse n’a rien d’extraordinaire mais pourtant elle reste l’une des terrasses les plus bondées de la ville. Si vous souhaitez découvrir pourquoi, il faudra tester cette adresse.

Adresse : 99 Route de la plage 4011 Hammam Sousse, Tunisie
Réservation & Infoline : 73 325 102
Facebook : Carthage-Beach-Bar-Resto

Le QG 

Le restaurant parfait pour gouter aux saveurs méditerranéennes face à la mer dans un cadre raffiné.

Adresse : Route de la plage 4011 Hammam Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 58 931 000 / 58 932 000
Facebook : LE QG

Legends

Une adresse select avec un rooftop doté d’une vue panoramique et une nouvelle terrasse dans un éclat de verdure.

Adresse : Avenue Taieb Mhiri – Tej Marhaba 4000 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 73 227 397
Facebook : legendssousse

The Saloon 

Ce resto-lounge bénéficie d’un endroit stratégique au cœur de la zone touristique. Vous allez surement kiffer sa déco originale du style western.

Adresse : Route touristique, Boulevard 14 Janvier 4039 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 28 636 636
Facebook : The Saloon – Restaurant & Lounge

Bellini Sousse

Bellini Sousse est un des rooftops les plus incroyables de la ville. Prenez une table au bord de la piscine et admirez le paysage vu de haut tout en sirotant votre boisson préférée. Une expérience assez unique !

Adresse : Centre commercial Le Vicomte, Bd. 14 Janvier
Infoline & réservation : 50 177 177
Facebook : Bellini Sousse

Tulum 

Entourée d’arbres, cette adresse insolite est réputée ses afterworks dans une ambiance plutôt décontractée.

Adresse : Hotel El Ksar Resort & Spa 4089 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 54 641 946
Facebook : TulumSousse

Cheers

Cheers se trouve dans la plus grande concentration de bars à Sousse, dans une zone piétonne sous la résidence Monaco.

Adresse : Hotel Le Monaco 4000 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 27 202 166
Facebook : CheersBaratapas

Le Vintage

Le Vintage est parfait pour un before avant une bonne soirée jusqu’au matin, il est également sollicité pour ses afterworks.

Adresse : boulevard du 14 Janvier Sousse 4003 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 56 444 600
Facebook : LeVintageRestoLounge

Ou boire un verre à El Kantaoui ?

NoMad EL Kantaoui

Le Seabel Alhambra Beach Golf & Spa Port El Kantaoui, vous invite à son nouveau loungé NoMAD El Kantaoui un cadre chill pour un déjeuner réussi.

Adresse : Port Elkantaoui 4089 Hamman-Sousse, Tunisia
Infoline & réservation : 73 246 400
Facebook : Seabel.Alhambra.Beach.Golf.Spa

Le Méditerranée

Exceptionnel emplacement du restaurant Le Méditerranée au coeur de la Marina de Port el Kantaoui près de Sousse en Tunisie.

Adresse : Port El Kantaoui 4089 Hammam Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 27 135 135
Facebook : Restaurant.LeMediterrannee

Neptune IV

Certainement la terrasse la plus insolite de Sousse. Il s’agit d’un bateau resto avec une vue imprenable sur le quai et le port.

Adresse : Port kantaoui neptune VI 4048 Hammam Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 73 246 730
Facebook : Neptune-VI

Bar du quai 

L’adresse idéale pour profiter du soleil au quai du plus beau port de plaisance en Tunisie.

Adresse : Port El Kantaoui

Les Emirs 

Réputée pour sa cuisine méditerranéenne, Les Emirs est l’adresse parfaite pour un déjeuner ou un apéro au port d’el kantaoui.

Adresse : Port El Kantaoui 4089 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 73 348 700
Facebook : restaurantlesemirs

GOLF BRAÜ El Kantaoui 

L’adresse référence des soirées les plus déjantées du sahel est dotée d’une des plus grandes terrasses, en fin de soirée vous risquez de vous y perdre !

Adresse : HOTEL GOLF RESIDENCE 4011 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 97 223 862
Facebook : GBRAUSousse

Club House

Avec sa vue de carte postale sur le terrain de golf, cette adresse est parfaite pour profiter tranquillement d’un apéro entre amis.

Adresse : El Kantaoui – Hammem Sousse Tunisie 4089 Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 98 628 071
Facebook : clubhousekantaoui

Hard Rock Cafe Port El Kantaoui

Hard rock café a certainement la plus grande terrasse à Sousse, l’endroit parfait pour passer une belle soirée et gouter aux saveurs de la vraie cuisine américaine.

Adresse : Port El Kantaoui, Zone Touristique El Kantaoui Sousse, Tunisie
Infoline & réservation : 73 347 300
Facebook : HRCPEK

Restaurant El Pescador

A El Pescador, l’art culinaire vous emporte pour un merveilleux voyage gastronomique. La fraîcheur des plats et le cadre plaisant feront qu’il soit votre meilleure adresse.

Adresse : Route Touristique kantaoui (à côté du Club House Golf et REDIGUANA Disco) 4089 Sousse
Infoline & réservation : 27 101 027
Facebook : elpescador.sousse

Nous espérons que cette sélection vous a plu et qu’elle vous sera utile afin que vous puissiez profiter du soleil de Sousse. Auriez-vous d’autres adresses à recommander ?

À lire aussi sur Sousse Made :
Pourquoi devrait-on visiter Sousse au moins une fois dans sa vie ?


Si de nos jours, on évoque surtout les flux migratoires d’Afrique vers l’Europe, dans le passé c’était plutôt l’inverse. C’est le cas notamment des Italiens qui ont longtemps et pour diverses raisons choisi de s’installer en Tunisie.

En 1906, la communauté italienne comptait environ 4600 habitants à Sousse.

Beaucoup d’italiens étaient viticulteurs sur des petites exploitations dans les environs de la ville de Sousse.
Le prix bon marché du vin en Tunisie au début du XXème siècle ne contribua pas à leur richesse.

Leurs qualités de travail et leur sobriété faisaient que les travailleurs italiens étaient très appréciés de leurs employeurs, même s’ils étaient âpres au gain et parfois jugés “prétentieux” du fait que les conventions de 1896 les mettaient théoriquement sur un pied d’égalité avec les Tunisiens et les Français.

Néanmoins les pêcheurs, artisans et ouvriers avaient souvent des conditions de vie inférieures à celles des Tunisiens, et vivaient dans des quartiers où la salubrité laissait alors beaucoup à désirer.

Italiens-Sousse-Tunisie

L’histoire du quartier de CAPACE

Le Petit Capaci / Capaci Piccolo

C’était le quartier des pêcheurs et petits métiers autour de la Marine de Sousse.

Le quartier tire ses origines du nom de la ville sicilienne de Capaci, dont beaucoup étaient originaires, il était également appelé Capaci Piccolo (le petit Capaci).

Le Grand Capaci

Le quartier de Capace grande ou capaci grandi (le grand Capaci) fut construit plus tard sur les hauteurs de la ville. Appelé par certain le Trocadéro où s’installèrent ceux qui avaient un peu mieux réussi, les maçons, entrepreneurs et commerçants.

Il n’existait pas de rivalités de classe entre ces deux quartiers qui savaient se retrouver pour toutes les occasions de grande fêtes chrétiennes ou autour de quelques parties de foot endiablées.

Une intégration des Italiens qui se passe plutôt bien en Tunisie

Italiens-Sousse-Tunisie
En 1881, la Tunisie accueille 10 000 Italiens

A Sousse, la seule langue européenne parlée avant le protectorat était l’italien.
Ainsi pour se faire comprendre ou enseigner, les sœurs de Saint-Joseph de l’apparition durent-elles parler italien.

Cependant on trouvait aussi parmi la communauté italienne une élite sociale fortunée et politisée fréquentant parfois aussi les milieux de la franc-maçonnerie à l’image du grand Garibaldi qui vécut exilé en Tunisie.
Quelques familles ayant souvent une charge consulaire ou des activités économiques prospères tentaient d’encadrer l’ensemble de leurs ressortissants.

Ces personnes avaient un fort sentiment d’italianité, ils tentaient de former au mieux l’ensemble de leurs compatriotes en créant un grand nombre d’œuvres de charité, d’organisations culturelles, sportives et sociales. Des écoles fortement soutenues par le gouvernement italien furent créées.

Italiens-Sousse-Tunisie
L’école italienne sur l’avenue Krantz

Le Protectorat Français, un frein pour la migration des Italiens en Tunisie

La rivalité constante des autorités italiennes et françaises fut un frein majeur au développement harmonieux de cette communauté italienne en Tunisie.
Ceux qui ont opté pour la nationalité française, suite au décret du 8 novembre 1921, le firent surtout par opportunité car on leur proposait de meilleures conditions sociales. Dans l’ensemble, cette communauté fut peu touchée par l’assimilation française, mais elle n’augmenta que faiblement.

La fin du deuxième conflit mondial marqua la fin de l’application de leur statut particulier hérité des conventions de 1896. L’école italienne fut fermée, et on assista à une chute drastique du nombre des ressortissants italiens.
Certains, ayant collaboré avec les troupes de l’Axe pendant l’occupation de la Tunisie par ces dernières en 1942/1943) furent expulsés en Italie.

Ceux qui restèrent furent très nombreux à se faire naturaliser, beaucoup choisissant d’ailleurs la France comme pays d’accueil après l’indépendance de la Tunisie.


Comme vous l’avez constaté, autrefois, les Italiens venaient s’installer en Tunisie. 
Malheureusement, de nos jours, des milliers de Tunisiens fuient notre pays en risquant leur vie sur des petites embarcations afin d’atteindre les cotes italiennes.

Dernièrement, ce sont des conteneurs italiens de déchets importés en Tunisie qui font scandale suite aux révélations de l’émission « les 4 vérités » de la chaîne TB El Hiwar Ettounsi.
La douane du port de Sousse a saisi environ 120 tonnes dans plus 200 conteneurs de déchets ménagers, une activité qui ne respecte ni la législation nationale ni les conventions internationales.

Serions-nous devenus la poubelle de l’Italie ?

« Les martyrs représentent un des plus puissants leviers de l’humanité et peuvent transformer une populace altérée de sang en un groupe d’hommes prêts à mourir pour un idéal de justice ou de liberté. »

Pierre Lecomte du Nouÿ

Le mardi 22 janvier 1952, la ville de Sousse connaît une journée sanglante, et c’est à l’occasion du 9 avril, la journée des martyrs, que nous partageons avec vous une nouvelle histoire, qui, précédemment, a marqué toute la Tunisie suite au décès de 12 personnes et d’une dizaine de blessés lors d’une manifestation contre le protectorat français.

  • Mais que s’est-il passé durant cette étrange journée ?
  • Qu’est ce qui à déclencher cet événement tragique ?

Histoire du déclenchement des faits

Discours de Habib Bourguiba

En 1952, La Tunisie vivait encore sous l’occupation française, à cette époque la population était sous tension et plusieurs manifestations étaient organisées afin de demander plus de souveraineté.

Présidé par Habib Bourguiba, le PND (le Parti du Néo-Destour) s’engagea dans une résistance absolue contre la répression de l’envahisseur français. Une guerre silencieuse se tramait dans les locaux des résistants, prévoyant de prendre le pays en main et de libérer le peuple tunisien du protectorat français. La guerre de l’indépendance était sur le point de commencer.

Interdisant toute tentative de complot, ou encore, toute réunion publique, les forces françaises se doutaient forcément d’une conspiration.

En décembre 1951, la France propose à la Tunisie une souveraineté conjointe mais le PDN rejette cette idée et annonce une grève générale dans tout le pays.

Le 18 janvier 1952, 21 dirigeants du PND dont Habib Bourguiba sont arrêtés, la population est exaspérée, le volcan entre en ébullition.

La Grande Manifestation du 22 Janvier 1952

Des manifestations surgissent dans tout le territoire suite aux différentes arrestations du PND.

Jugeant que la goutte qui avait débordé le verre, était sans doute, l’arrestation du seul espoir du pays vers le chemin de la liberté, que commence une journée où l’impensable se produira.

Près d’un millier de manifestants à Sousse se lancent dans une guerre inévitable contre les assaillants. Une guerre sanglante éclata.

Les soldats Français ouvrent le feu pour riposter aux jets de pierres des manifestants. Un KO total est enregistré à Sousse, plusieurs arrestations sont effectuées, plusieurs blessés et douze braves hommes sont morts. Des martyrs qui se sont sacrifiés pour libérer la Tunisie de l’emprise du protectorat Français.

L’assassinat du Colonel Durand durant les affrontements    

22 janvier 1952 martyrs sousse

Juste avant le déclenchement des faits, durant la journée du 22 janvier 1952, un événement tragique coûtera la vie à Norbert Durand, le colonel et chef des opérations du maintien de l’ordre.

Alors que la ville de Sousse était en ébullition, des militants armés essayaient d’attaquer la succursale de la Banque de l’Algérie et de la Tunisie, ainsi que les quartiers européens, un suspect est alors interpellé par un des compagnons de Durand qui en fait rapidement un prisonnier.

Son arrestation fait rugir les émeutiers, le colonel Durand s’avançait alors vers les manifestants afin de tenter de les calmer. Face au déchaînement et aux jets de pierres, il tire deux coups de feu en l’air, ce qui n’empêche pas la révolte des opprimés.

Blessé de deux balles, le colonel Durand fut achevé à coups de matraque et de pierres par les manifestants. Trois suspects seront condamnés deux ans après les faits au tribunal militaire de Tunis.

22 janvier 1952 martyrs sousse
Une copie du journal la presse qui date depuis 1952

9 Avril, La mémoire des Martyrs

Cette journée célèbre depuis tant d’années la mémoire de nos courageux martyrs qui ont brièvement combattu lors des émeutes du 9 avril 1938 pour l’institution d’une république Tunisienne libre et indépendante.

Ces conflits seront le prélude à la lutte qui aboutira à l’indépendance du pays le 20 Mars 1956.

22 janvier 1952 martyrs sousse
Émeutes du 9 avril 1938

Quelques années plus tard, Mr. Hédi Selmi, le sculpteur et statuaire des monuments officiels de la Tunisie, réalisa ce monument des martyrs qu’on retrouve à l’entrée de la médina de Sousse, à Bab bhar afin de rendre hommage aux courageux combattants décédés le 22 janvier 1952.

Les martyrs du 22 janvier sont nommés comme suit : Romdhan belhadj Mabrouk, Hammadi Nasrallah, Mohamed ben nasr Masaoud, Mohamed belhadj ali el Henni, Miled ben hssan Limam, Zaier ben mohamed Latif, Naji ben mohamed Chrada, Mohamed ben brahim Atteb, Mohamed ben mohamed Ayari, Hssan ben mohamed Grissa, Belgacem ben ahmed Khalfallah et Mohamed ben habib Ben Salem.

Ces événements seront éternellement inscrits dans l’histoire et serviront comme une source d’inspiration et permettront de raviver le patriotisme, et de consacrer les principes d’allégeance à la patrie et d’abnégation pour la servir et la défendre.


Sousse Made lance un appel et demande à toute personne qui connaît l’un des martyrs de cette journée tragique du 22 janvier 1952 de les contacter afin de recueillir des témoignages de leurs famille et partager avec vous plus d’informations sur les mouvements de résistance à Sousse contre le protectorat Français.

Vive La Tunisie !

À lire aussi sur Sousse Made :
Quand les Italiens migraient vers la ville de Sousse en Tunisie

“La muséographie contemporaine nous habitue curieusement à une “culture patrimoniale” comme si tout ce qui était produit par l’homme avait le musée pour destin présumé.”

De Pierre-Henri Jeudy

Cette fois-ci, on vous embarque vers une autre histoire, en vous faisant découvrir un lieu incontournable à la médina de Sousse, le musée El Kobba, classé monument historique depuis 1945.

Un musée dont beaucoup de Soussiens ne connaissent pas son existence, un musée dont personne n’en parle. Peu fréquenté, celui-ci risque de tomber aux oubliettes comme plusieurs autres sites historiques.

  • Que représentait cet endroit avant de devenir un musée ?
  • Quand et dans quelles circonstances a-t-il été construit ?
  • Et peut-on le visiter présentement ? Swipe down ☟

Le Musée El Kobba : Un des bâtiments principaux de la Médina de Sousse

musée el kobba medina de sousse

C’est derrière les grandes murailles de la médina, à proximité du Souk des Orfèvres, que se trouve un vaste bâtiment à l’architecture unique et ancestrale.

Fondé au dixième siècle de l’Hégire, cet endroit connaîtra plusieurs changements d’activités. Il servait comme Fondouk, puis comme Auberge, ensuite comme un lieu de vente à la criée jusqu’à devenir, de nos jours, l’un des principaux musées tunisiens au charme unique.

Une coupole crénelée en zigzag, une architecture unique en Tunisie

musée el kobba sousse medina coupole zigzag

Effectivement, disposant de sa coupole crénelée en zigzag, le musée el Kobba demeure unique en son genre sur tout le territoire.

Sa devanture est décorée de niches, d’un arc polylobé et de somptueuses arcades d’époques, ce monument dispose également d’un atrium central, pièce maîtresse du musée d’aujourd’hui.

Néanmoins, la conception de l’architecture du lieu n’a rien d’un hasard, sa particularité spéciale permet de mieux bloquer les rayons du soleil et également de maintenir une température agréable à l’intérieur.

Le bâtiment abritait le fondouk des Français au 19ᵉ Siècle

musée el kobba sousse medina

Grâce aux accords passés entre le royaume de France et l’empire ottoman au début du 16ᵉ siècle dans le but de favoriser les relations commerciales, de plus en plus de commerçants s’installaient à Sousse durant de courtes périodes pour faire des affaires.

Sousse représentait une destination clé pour les commerçants en tout genre et en particulier, la fameuse Médina, le lieu idéal pour marchander et s’y installer.

Mais ce n’est qu’au 19ᵉ siècle qu’El kobba commença à accueillir les premières personnes dont la majorité était des Français, sans doute, tombés sous le charme du bâtiment qui est également situé à proximité du port de la ville qui se trouve à deux pas de la médina.

Ce ne fut que de courte durée, le fondouk n’était plus, une auberge y est instauré jusqu’aux années 1960.

Musée El Kobba depuis 1994

Enchainant plusieurs centres d’activités, ce lieu mythique regroupe désormais le café Bayn el Qahâwi, du marabout Sidi Chérif et du fondouk Daoui.

Le musée propose à présent par le biais de ses différentes pièces, la vie quotidienne des « Sahéliens Tunisiens » d’autrefois à travers des scènes illustrant les mariages traditionnels, la préparation du Couscous, la confection des vêtements etc…

Il est défini comme étant le musée des arts et traditions populaires de Sousse.


La fameuse terre de Sousse est dotée d’un passé riche en histoires passionnantes accompagné d’un héritage culturel colossal.

Notre patrimoine historique devrait être beaucoup plus valorisé non seulement pour attirer les touristes, mais également pour les Tunisiens qui doivent connaitre leur histoire.

Chaque Soussien se doit de connaitre les musées, les bâtiments historiques et autres symboles de la ville. Sousse Made en fait sa mission en vous faisant découvrir autrement la ville de Sousse.

N’hésitez pas à partager avec nous vos articles, vos images, vos vidéos de reportage/documentaire afin de nous aider à mettre en avant les atouts de notre belle ville.

À lire aussi sur Sousse Made :
Que sait-on vraiment à propos du Ribat de Sousse ?

«C’est dans son patrimoine héréditaire que l’homme peut se comprendre, se reconstruire et comprendre autrui. »

C’est au cœur de la perle du Sahel qu’autrefois l’Église catholique de Saint-Félix fut édifiée, un édifice impressionnant riche en histoire.

Mais que sait-on à propos de cette église ? Comment et quand a-t-elle été fondée ? Est-elle toujours fréquentée par les chrétiens ?

Histoire de la fondation de l’église Saint Félix

C’est durant la période du protectorat français que l’église Saint-Félix a vu le jour dans un quartier renommé de Sousse « Capace Grande ». Grâce au développement de la communauté chrétienne à Sousse (pour la plupart Maltaise et Italienne) qui a jugé que l’église actuelle Notre-Dame, située dans la médina était bien trop petite pour accueillir un bon nombre de gens chrétiens.

C’est l’église de Notre-Dame qui continuait à exercer jusqu’à l’obtention de l’autorisation, un matin du dimanche 22 octobre 1911. Le jour même la première pierre de la future église fut bénie.

La construction a pris cinq longues années et s’achève en 1916 pour finir par présenter ce chef d’œuvre qui pouvait désormais accueillir un nombre plus important de chrétiens avec une association parallèle de l’église Notre-Dame.

Une Architecture romane

L’architecture de type romane est ainsi employée pour cet édifice, l’église se caractérise d’une croix latine visible sur le sommet de sa cloche de 35 mètres de haut.

De haut de ses 28 mètres de long et de ses 14 mètres de large, elle se caractérise d’une salle centrale oblongue, l’abside et les deux bas-côtés sont détachés par la dernière. Une œuvre agrémentée d’une touche locale d’après les symboles provenant des catacombes de Sousse qui égayent ses chapiteaux.

L’église fut gravement endommagée durant la 2ème Guerre Mondiale

Ce fut une époque sombre que le monde a connu, toute la Tunisie en a subi les conséquences de la deuxième guerre mondiale. Des bombardements éclatent sur tout le territoire issu des opérations anglo-américaines (la campagne de Tunisie).

De lourds dégâts sont constatés dans la ville de Sousse, l’église ne fut pas épargnée, elle enregistre plusieurs dégradations de l’édifice dont la toiture est sévèrement abîmée et sa verrière éclatée un vendredi 12 mars 1943.

L’église reprend son activité malgré la détérioration de l’état des lieux dès qu’un cessez-le-feu fut décidé.

L’agonie du protectorat français signe le début d’une nouvelle ère, celle de l’indépendance.

L’agitation du peuple se faisait ressentir, des manifestations ont éclaté au début de la sixième décennie du XXe Siècle et les églises ont été dépeuplées.

Après l’indépendance du pays, le commencement de la fin d’une ère retentit malheureusement pour la communauté chrétienne, une bonne partie d’eux, côtoyant la ville de Sousse regagnèrent leurs pays d’origine tandis que d’autres restaient malgré les circonstances.

Saint-Félix, un lieu de culte actif

Images depuis l’intérieur de l’église saint felix

L’église reste de nos jours l’une des rares à être en activité parmi tant d’autres fondées autrefois en Tunisie. En effet, l’édifice représente l’un des six endroits de culte catholique autorisés par le gouvernement tunisien après l’Indépendance.

Elle regroupe comme activités, la catéchèse pour enfants et adultes, la messe des familles, la chorale…

Confiée depuis 2016 aux pères Lazaristes, elle regroupe la communauté chrétienne de Sousse, Mahdia et Monastir ainsi qu’un bon nombre de touristes passagers.

Comme vous le voyez, Sousse est une ville accueillante et paisible, une ville où toutes les religions cohabitent sans aucun problème, et cela depuis bien longtemps.

Mais quand est-il des autres églises ? Combien d’églises sont encore actives en Tunisie ? Combien de chrétiens vivent encore au pays ?

À lire également sur Sousse Made :
Quand les Italiens migraient vers la ville de Sousse en Tunisie

À l’occasion de la fête de l’amour, nous avons décidé de déclarer notre flamme à la ville de Sousse, cette perle du Sahel qui fut traversée par plusieurs civilisations qui forgèrent son caractère et enrichissent son patrimoine, faisant d’elle une des villes les plus agréables à vivre dans le bassin méditerranéen. 

Chère Sousse,

L’Amour inconditionnel de tous les Soussiens, une ville belle et paisible, bordée par la plage, une ville où il fait beau pratiquement toute l’année. “Sousse”, ton nom ne peut évoquer que de beaux souvenirs !

Nous nous rappelons encore cette foule que tu rassembles de toutes les régions durant chaque été pour fêter Baba Aoussou le long de la corniche. Sousse, une ville d’accueil, ouverte sur le monde !

Toi qui nous as enseigné l’esprit de la convivialité et de l’accueil. Toi qui as fait de nous des habitants serviables et chaleureux avec les étrangers. Ville séductrice, tu as réussi à charmer des milliers de touristes qui ont fait de toi une destination à visiter quotidiennement. Tu dégages quelque chose de magique pour rendre tes visiteurs accros à tes terres.

Tes atouts ont fait de toi une station balnéaire de choix avec des kilomètres de sable fin, des luxueux hôtels accueillants les touristes venant de tous les continents pour un séjour de rêve, et ta concentration de cafés, restaurants, boutiques d’artisanat, pubs, lounges… qui font le bonheur de tout le monde.

Tu es certes une petite ville, mais tu resteras toujours grande aux yeux de toute personne qui a vécu sur tes terres. Tous les Sahéliens pourront l’affirmer ; tu es dotée d’une qualité de vie qu’on ne trouve nulle part ailleurs en Tunisie.

Sommes nous ensorcelés ? Est-ce que tu nous as jeté un sort ?

Nous partageons avec toi ce sentiment bizarre que nous n’arrivons pas à contrôler, tu arrives à retenir tous les habitants de Sousse. Tu commences à nous manquer dès qu’on s’éloigne de toi et au chemin du retour, nous percevons tous ce sentiment de réconfort dès qu’on s’approche de tes frontières.

Comme on dit : Ceux qui sont faits pour être ensemble se retrouveront toujours.

Depuis plus de trois mille ans et tout au long des siècles, tu fus attaquée et démolie, mais à chaque fois, tu as réussi à te relever et à te reconstruire plus belle que tu ne l’étais avant. Cela fait de toi, une citée musée qui recèle de précieux trésors, tu as d’ailleurs réussi à allier tradition et modernité. Il y a donc tellement de choses à voir en toi.

Ta médina qui protège plusieurs secrets au sein de ses 2.5km de remparts a su charmer ses visiteurs avec son côté authentique. Un voyage dans le temps garanti à toute personne parcourant ses ruelles et ses souks aux odeurs des fleurs d’orangers.

Plus loin, le village envoûtant de Hergla, connu pour son artisanat, sa pêche, ses plages sauvages à l’eau limpide. Hergla séduit également par son architecture typique des villes méditerranéennes et la dominance du bleu et du blanc un peu partout.

Non loin de Hergla, se trouve le village berbère de Takrouna, un lieu qui fait le bonheur des passionnés de l’histoire. Perché sur un promontoire rocheux culminant à 200 mètres d’altitude et dominant une plaine environnante, avec vue sur le golfe d’Hammamet, Hergla et Sousse à l’est, le djebel Zaghouan au nord et la plaine de Kairouan au sud, ce village insolite est unique en son genre.

Les endroits à visiter et les choses à faire sont nombreuses, il faudrait donc plus d’une lettre pour les énoncer.

Sousse, tu nous as tellement donné qu’il sera difficile pour nous de te rendre la pareil, alors nous espérons que ces quelques lignes te feront plaisir et te rendront le sourire en cette période si difficile.

PS: I Love You

L’équipe de Sousse Made