fbpx

“La muséographie contemporaine nous habitue curieusement à une “culture patrimoniale” comme si tout ce qui était produit par l’homme avait le musée pour destin présumé.”

De Pierre-Henri Jeudy

Cette fois-ci, on vous embarque vers une autre histoire, en vous faisant découvrir un lieu incontournable à la médina de Sousse, le musée El Kobba, classé monument historique depuis 1945.

Un musée dont beaucoup de Soussiens ne connaissent pas son existence, un musée dont personne n’en parle. Peu fréquenté, celui-ci risque de tomber aux oubliettes comme plusieurs autres sites historiques.

  • Que représentait cet endroit avant de devenir un musée ?
  • Quand et dans quelles circonstances a-t-il été construit ?
  • Et peut-on le visiter présentement ? Swipe down ☟

Le Musée El Kobba : Un des bâtiments principaux de la Médina de Sousse

musée el kobba medina de sousse

C’est derrière les grandes murailles de la médina, à proximité du Souk des Orfèvres, que se trouve un vaste bâtiment à l’architecture unique et ancestrale.

Fondé au dixième siècle de l’Hégire, cet endroit connaîtra plusieurs changements d’activités. Il servait comme Fondouk, puis comme Auberge, ensuite comme un lieu de vente à la criée jusqu’à devenir, de nos jours, l’un des principaux musées tunisiens au charme unique.

Une coupole crénelée en zigzag, une architecture unique en Tunisie

musée el kobba sousse medina coupole zigzag

Effectivement, disposant de sa coupole crénelée en zigzag, le musée el Kobba demeure unique en son genre sur tout le territoire.

Sa devanture est décorée de niches, d’un arc polylobé et de somptueuses arcades d’époques, ce monument dispose également d’un atrium central, pièce maîtresse du musée d’aujourd’hui.

Néanmoins, la conception de l’architecture du lieu n’a rien d’un hasard, sa particularité spéciale permet de mieux bloquer les rayons du soleil et également de maintenir une température agréable à l’intérieur.

Le bâtiment abritait le fondouk des Français au 19ᵉ Siècle

musée el kobba sousse medina

Grâce aux accords passés entre le royaume de France et l’empire ottoman au début du 16ᵉ siècle dans le but de favoriser les relations commerciales, de plus en plus de commerçants s’installaient à Sousse durant de courtes périodes pour faire des affaires.

Sousse représentait une destination clé pour les commerçants en tout genre et en particulier, la fameuse Médina, le lieu idéal pour marchander et s’y installer.

Mais ce n’est qu’au 19ᵉ siècle qu’El kobba commença à accueillir les premières personnes dont la majorité était des Français, sans doute, tombés sous le charme du bâtiment qui est également situé à proximité du port de la ville qui se trouve à deux pas de la médina.

Ce ne fut que de courte durée, le fondouk n’était plus, une auberge y est instauré jusqu’aux années 1960.

Musée El Kobba depuis 1994

Enchainant plusieurs centres d’activités, ce lieu mythique regroupe désormais le café Bayn el Qahâwi, du marabout Sidi Chérif et du fondouk Daoui.

Le musée propose à présent par le biais de ses différentes pièces, la vie quotidienne des « Sahéliens Tunisiens » d’autrefois à travers des scènes illustrant les mariages traditionnels, la préparation du Couscous, la confection des vêtements etc…

Il est défini comme étant le musée des arts et traditions populaires de Sousse.


La fameuse terre de Sousse est dotée d’un passé riche en histoires passionnantes accompagné d’un héritage culturel colossal.

Notre patrimoine historique devrait être beaucoup plus valorisé non seulement pour attirer les touristes, mais également pour les Tunisiens qui doivent connaitre leur histoire.

Chaque Soussien se doit de connaitre les musées, les bâtiments historiques et autres symboles de la ville. Sousse Made en fait sa mission en vous faisant découvrir autrement la ville de Sousse.

N’hésitez pas à partager avec nous vos articles, vos images, vos vidéos de reportage/documentaire afin de nous aider à mettre en avant les atouts de notre belle ville.

À lire aussi sur Sousse Made :
Que sait-on vraiment à propos du Ribat de Sousse ?