fbpx

A Sousse, Carnaval City est le projet le plus attendu de l’été. Il est non seulement une aubaine pour le village de Hergla qui drainera les visiteurs de partout, mais également une occasion pour les Tunisiens de changer d’air et d’oublier un peu le coronavirus qui a chamboulé notre quotidien.

L’événement “Carnaval City” sera implanté à Hergla Park, son ouverture est prévue du 19 juin au 12 septembre 2021.

Cette manifestation prévoit la tenue de plusieurs activités touristiques, culturelles et commerciales ainsi que d’autres activités caritatives.

Le Carnaval City proposera :

  • 30 spectacles avec la participation de plus de 165 artistes de 18 pays
  • Plusieurs concerts de musique de stars nationales et internationales qui viendront de Russie, du Brésil, de la Finlande, d’Ukraine, du Portugal, de La France, de la Hongrie et des USA.
  • Des espaces d’exposition pour des créateurs et artisans Tunisiens
  • Des espaces de jeux pour enfants et une garderie pour les plus petits
  • Des cafés et restaurants ainsi qu’un espace show-cooking
  • Des activités pour les adultes comme le quad ou encore un vol en Montgolfière.

Afin de permettre à un plus grand nombre de profiter de cet événement assez unique, les organisateurs ont fixé des tarifs accessibles à tout le monde. Vous pourrez par exemple profiter de l’accès durant tout une journée au carnaval moyennant 10dt/personne ou encore assister à des concerts musicaux avec la participation de stars internationales à des tarifs d’accès symboliques. 

Un impact économique considérable en temps de crise

Le directeur régional du tourisme de Sousse, Taoufik Gaied a indiqué que cet espace devrait accueillir près de 500 mille visiteurs voire plus d’un million de visiteurs dans le cas où les frontières sont rouvertes et les restrictions sanitaires sont levées. 

Selon Dora Haddad, la responsable marketing de la société K2K qui va gérer ce projet, environ 1500 emplois directs et indirects seront créés pendant la période du carnaval.


Ce projet donnera un nouveau dynamisme à la ville de Sousse qui tombe en décadence depuis la période post-révolution. 

Rappelons que Sousse souffre d’une crise économique sans précédent liée au covid-19.
Les recettes de la ville reposent principalement sur le secteur touristique qui connaît actuellement des difficultés énormes. Plusieurs hôtels ont dû fermer leurs portes, les artisans de la médina et du port el kantaoui sont à bout de souffle… sans parler du secteur industriel dont plusieurs grandes usines ont déjà fait faillite.

Sousse est délaissée par le gouvernement actuel qui a fait le choix stratégique de rééquilibrer le développement entre les régions en investissant dans les zones intérieures. Une décision qui n’a finalement pas amélioré la situation des régions défavorisées et qui a empiré les régions dynamiques qui faisaient bénéficier l’état d’importantes entrées en devises.

Nous rappelons que “Carnaval City” est un projet privé et étranger. Nous espérons voir plus d’investissements de la part de l’Etat à Sousse. A l’heure actuelle, de nombreux projets d’investissements n’ont pas été réalisés, dont le plus important est celui du port d’Enfidha qui date depuis 2017.

A lire aussi sur Sousse Made :
Que voir à Sousse ? Les visites incontournables
Pourquoi devrait-on visiter Sousse au moins une fois dans sa vie ?